Appel à projet 50 jeunes pousses.

Lancé le 9 février dernier, l’appel à projet « Initiative GreenTech » a pour objectif de soutenir 50 projets développant des méthodologies, des technologies, des services et des solutions numériques industrielles ambitieuses, innovantes et durables.

L’appel à projet a été publié au Journal Officiel du 8 avril 2016.

Il sera ouvert jusqu’au 31 mai. Les lauréats seront connus mi-juillet et ils intégreront l’incubateur du ministère à la rentrée.

En accompagnant 50 jeunes pousses sur des projets de transition écologique, le ministère souhaite faciliter le développement de nouveaux services et usages pour les citoyens parmi les défis des huit secteurs clés de la GreenTech : économies d’énergie, énergies renouvelables, bâtiment, transport, risques, économie circulaire, santé et environnement, biodiversité.

Ces projets participent au développement industriel et économique ambitieux des entreprises qui les portent. Ils contribuent à la réduction de l’empreinte environnementale et sont fortement créateurs d’emplois sur le territoire national.

Le processus d’instruction vise à sélectionner les projets les plus prometteurs et qui respectent l’ambition du programme d’investissements d’avenir. Il est conduit dans le cadre d’une procédure transparente, respectant l’égalité de traitement des candidats, sous la coordination du commissariat général à l’investissement.

Concrètement, 50 start-up seront accueillies dans un incubateur au sein du Ministère. Pour aider à la réussite de ces projets, il sera mis à leur disposition différentes ressources du Ministère et de ses opérateurs (ADEME, écoles d’ingénieurs). 10 millions de données de qualité vont ainsi pouvoir être utilisées lors d’hackathons : tout le monde est invité à présenter des problèmes rencontrés auxquels les start-up chercheront à répondre.

Le Ministère propose aux élèves de ses écoles et à ses agents de créer leur start-up et ainsi participer au concours. Cinq projets seront sélectionnés et bénéficieront pendant neuf mois du soutien de développeurs et d’experts techniques et scientifiques.

Si vous souhaitez participer au premier concours de la GreenTech, dépêchez-vous ! Le décret relatif à l’initiative vient de paraître au Journal Officiel. Les candidatures sont ouvertes du 8 avril au 31 mai 2016. Seule condition : être une start-up proposant des solutions répondant aux objectifs de la loi de transition énergétique et la loi de reconquête de la biodiversité. Les 50 équipes retenues bénéficieront d’une première subvention de 150 000 € pour amorcer leur projet puis une seconde pouvant aller jusqu’à 500 000 €. Bonne chance à tous !

Concrètement, 50 start-up seront accueillies dans un incubateur au sein du Ministère. Pour aider à la réussite de ces projets, il sera mis à leur disposition différentes ressources du Ministère et de ses opérateurs (ADEME, écoles d’ingénieurs). 10 millions de données de qualité vont ainsi pouvoir être utilisées lors d’hackathons : tout le monde est invité à présenter des problèmes rencontrés auxquels les start-up chercheront à répondre.

Le Ministère propose aux élèves de ses écoles et à ses agents de créer leur start-up et ainsi participer au concours. Cinq projets seront sélectionnés et bénéficieront pendant neuf mois du soutien de développeurs et d’experts techniques et scientifiques.

Si vous souhaitez participer au premier concours de la GreenTech, dépêchez-vous ! Le décret relatif à l’initiative vient de paraître au Journal Officiel. Les candidatures sont ouvertes du 8 avril au 31 mai 2016. Seule condition : être une start-up proposant des solutions répondant aux objectifs de la loi de transition énergétique et la loi de reconquête de la biodiversité. Les 50 équipes retenues bénéficieront d’une première subvention de 150 000 € pour amorcer leur projet puis une seconde pouvant aller jusqu’à 500 000 €. Bonne chance à tous !

Télécharger l’appel à projet « Initiative Greentech – Pré-amorçage » (PDF – 1140 Ko)

Accéder à la plateforme de dépôt de candidature sur le site de l’Ademe.

Comments

comments