Dans l’ouvrage intitulé Impacts écologiques des technologies de l’information et de la communication, les faces cachées de l’immatérialité (EDP Sciences), les chercheurs du CNRS se penchent sur l’impact environnemental de nos ordinateurs, iPad et autres écrans plats, ainsi que sur celui des réseaux informatiques.

Selon les auteurs, ces matériels sont de plus en plus énergivores. De plus, contrairement à certaines idées reçues, l’informatique et le numérique n’ont pas réussi à faire diminuer la consommation de papier dans le monde. En France, celle-ci a été au contraire multipliée par dix depuis 1950.

Les chercheurs n’hésitent pas à dénoncer la communication « verte » de certains industriels qui incitent les consommateurs à renouveler leurs équipements informatiques de plus en plus fréquemment en faisant semblant d’oublier que la durée de vie de ces appareils produit un effet directement néfaste sur l’environnement.

Source: green Magazine

Comments

comments